French
Portuguese

Recollection 2019 du personnel d’AJAN

Le personnel d’AJAN a eu une recollection fructueuse le 25 Janvier 2019 à ‘Resurrection Garden’ à Karen, Nairobi. Le Père Jean-Baptiste, un jésuite de la communauté de la Conférence Jésuite d’Afrique et Madagascar (JCAM) a animé la journée de recollection. La recollection a coïncidé avec la fête de la Conversion de Saint Paul et a eu pour objectif de sensibiliser le personnel d’AJAN sur la présence du Christ dans leur vie, celle des autres et en vue de la réconciliation avec Dieu, avec les autres, avec l'environnement et avec soi-même. Les sujets de réflexion comprenaient : Les Deux Etendards et le Système à Deux Valeurs, Mon contexte, les Ennemis Intérieurs, les Modèles Mentaux et Comment Prier.

Dans l'introduction, l'animateur a commencé en soulignant l'importance de la salutation, à partir des exemples de « Namaste » « Je salue le dieu en vous » dans la médiation orientale comme le Yoga et la salutation Yoruba en Afrique de l'Ouest « Ile nko? Oga nko? Ebi nko? Iyao nko? Baba nko? Selon l'animateur, cela voudrait dire que lorsque vous saluez votre voisin, vous devez le faire dans l'humilité absolue.

Répartis en deux groupes, les participants ont d’une part fait le partage en groupe tout au long du processus de réflexion et d'autre part, certains ont aussi partagé individuellement leurs points de vue sur les sujets de réflexion. Les participants ont été initiés à la médiation bidimensionnelle dans les exercices spirituels tels que décrit par le maître spirituel jésuite Joseph Tetlow. Selon ces exercices spirituels la « Foi » est caractérisée par « la guerre » et tout le monde se trouve dans un champ de bataille et a besoin de savoir à quel camp il/elle appartient. Les participants ont réfléchi sur le passage biblique Éphésiens 6:12 « Car notre lutte n'est ni de chair ni de sang, mais contre les principautés, les puissances, les dirigeants du monde des ténèbres, avec les mauvais esprits dans les cieux ». Selon le Père Jean-Baptiste, notre comportement détermine de quel côté nous sommes – celui de Jésus, ou celui du mal.

Considérant leur « Propre Contexte », les participants ont été invités à réfléchir à diverses situations telles que les moments où ils ne se sont pas entendu avec leurs collègues, amis voire des étrangers, les fois où ils ont détruit leur environnement immédiat à travers leurs principales activités quotidiennes, les fois où ils ne sont pas restés en contact avec Dieu. Cela leur a permis de se rendre compte des défis et luttes de leur vie quotidienne et de la manière dont ils pourraient donner le meilleur d'eux-mêmes quelle que soit la situation dans laquelle ils se trouvent.

À propos des « Ennemis Intérieurs », l'animateur a parlé du Doute, de la Peur et les Modèles de Pensée. Selon son explication, le doute en soi empêche une personne de prendre des décisions tandis que la peur la rend incapable d’agir tel qu'elle l’aurait fait ordinairement. Les Modèles de Pensée d'autre part sont des images, des hypothèses et des histoires qui façonnent notre pensée et la réponse vers le monde dans lequel nous vivons. Selon l'animateur, le doute, la peur et les Modèles de Pensée peuvent être combattus dans nos esprits par la foi.

Les participants ont aussi échangé sur les points qui les ont profondément touchés. « ... Nous passons la plupart de notre temps ensemble dans le bureau. Ce genre d'exercice était indispensable pour nous éclairer spirituellement et socialement afin de nous aider à grandir unis comme une famille, puisque nous travaillons ensemble pour la réalisation de la mission d’AJAN ... » a remarqué un participant. Une seconde phase de partage a consisté à échanger entre participants sur les aspects qui ont vraiment touché les uns et les autres dans le partage qu’ont fait leurs collègues. L'animateur a ensuite demandé à chacun de faire une prière au sujet de la réflexion du jour. La recollection a pris fin avec la célébration de la Sainte Messe par le Père Jean-Baptiste.