French
Portuguese

2ème Dimanche Réflexions: Année C- Re. Thomas Athian Lual

Par le diacre Thomas Athian Lual, SJ, aumônier du lycée Loyola à Dar es Salaam, Tanzanie. La réflexion d’Athian vient de l’Évangile de Saint Luc (9: 28-36) sur le thème «Transformation et changement».

 Notre Évangile, ce dimanche, vient de saint Luc (9: 28b -36), dans lequel il nous est dit que Jésus éloigne certains de ses disciples du bruit et des affaires de la vie quotidienne et les emmène sur une montagne. Ceci est inhabituel en soi, car nous savons par les évangiles que Jésus va souvent au sommet de la montagne pour prier seul. Pendant qu'ils sont sur la montagne, quelque chose de très étrange et inhabituel s’est produit. Les vêtements de Jésus ont changé de manière très dramatique ; il est transformé au-delà de toute reconnaissance, son visage brille comme le soleil et ses vêtements deviennent d'un blanc éclatant comme la lumière flamboyante. Soudainement, deux grands prophètes, Moïse et Élie, apparaissent et parlent à Jésus. Les paroles spontanées de l'apôtre Pierre sont sa prière de proclamation : « Seigneur, il est merveilleux pour nous d'être ici ; si tu le souhaites, je ferai ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie ». Qui parmi nous ne voudrait-il pas garder le moment d'extase, le moment de beauté et le moment de révélation comme les apôtres ? N'est-ce pas lorsque cette transfiguration est réalisée que nous sommes retirés de la tourmente de la vie quotidienne ?

 

Alors que nous continuons à faire notre chemin à travers ce Carême, faisons et imitons ce que la voix de Dieu dit à chacun de nous : « Celui-ci est mon fils, mon élu ; Écoutez-le”. Et c’est l’espoir dans lequel il nous est demandé d’avoir la foi alors que nous traversons le carême. Lorsque nous sommes tentés d’abandonner et de céder, regardons Jésus changé et transformé, afin que nous puissions voir en lui l’avenir promis, non seulement à Pâques, mais dans la plénitude du Royaume de Dieu.

 

Alors que nous embarquons dans notre voyage de carême, Jésus-Christ poursuit son propre voyage vers Jérusalem, au cours duquel il est conscient de ce à quoi il sera confronté. Jésus sera trahi, renié, condamné et crucifié sur la croix. De manière concevable, Jésus ressent la peur et l'inquiétude de ses disciples et il veut les rassurer pour qu'ils restent fermes dans leur foi. Il leur donne un aperçu de la forme des choses à venir ; il leur est révélé dans toute sa gloire. Ce bref aperçu de Jésus dans toute sa gloire nous est également destiné aujourd'hui.

 

Comme les disciples de Jésus, nous pouvons aussi éprouver de la peur, des doutes et un manque de foi en Dieu. Nous devons aussi demander que la grâce soit renforcée par Jésus-Christ, en particulier lorsque nous poursuivons notre chemin de la foi. Nous aussi avons besoin de savoir que notre jeûne, notre prière et le partage du peu que nous avons avec les nécessiteux et les malades ne sont pas une fin en soi ou en vain, mais pour la plus grande gloire de Dieu. Nous nous dirigeons vers la résurrection de la nouvelle vie de Pâques, mais nous avons encore une distance à parcourir. Laissez la transformation de Jésus offrir à chacun de nous un avant-goût de ce qui nous attend. Si nous partageons la souffrance et la passion de Jésus, nous participerons également à sa résurrection glorieuse.